Ateliers ponctuels, suite...

 

La « gestation » du clown en soi favorise sa « nez-sens » lorsqu'il est prêt à se dévoiler, à s’aventurer, entre tact et audace, peurs et envies. Cette approche toute en douceur, dans un pas à pas permettant de s'ancrer, se déposer, s'explorer et se laisser exprimer à toutes les étapes du parcours, offre la possibilité de renouveler son regard sur soi, ses élans vers l’autre, vers le monde, vers la vie. Il permet de jouer avec ce que nous sommes, avec qui nous sommes et de se révéler.

Pour ce, je m'appuie sur différents fondements :

Fondements corporels incarnés dans la posture de base du clown (posé dans ses pieds, dans son bassin, chevilles dévérouillées, corps fluide, « habité »…).

Fondements psychocorporels dans l’écoute de ses sensations corporelles, de ses émotions dans la réceptivité et l’ouverture à ce qui se donne et s'offre dans le moment présent.

Fondements relationnels et ludiques pour s’ajuster à l’autre de façon créative, rebondir avec empathie, une empathie sensible, corporelle, ludique dans la communication verbale et non verbale, et ce dans des jeux en groupe en salle.

Fondements symboliques du nez rouge, du « costume » en improvisation.

 

Le travail en groupe tout d'abord de tous ces fondements nourriront, féconderont l'état de jeu, les capacités d'être acteur de sa vie, de mettre du jeu dans ce qui nous joue, pour aller vers le jeu clown improvisé !

Cet atelier demande un engagement personnel, vecteur d’un travail sur soi. J’accompagne chaque participant à partir de ce qu’il souhaite révéler et engager de lui et propose des dispositifs thérapeutiques selon les besoins des participants. 

                                              Cet atelier est accessible à tous, sans pré-requis